Assurance de pret > L’assurance crédit conso

L’assurance crédit conso

Un crédit à la consommation est destiné à financer tout genre de besoin à concurrence de 75000€. On distingue le prêt affecté avec une destination précise du prêt non affecté qu’incarne le prêt personnel avec une totale liberté dans le choix de l’utilisation des fonds. Mais dans l’un ou l’autre cas, les prêteurs demandent toujours des garanties dont l’assurance crédit consommation. De quoi s’agit-il, existe-t-il différentes formules et à quoi faut-il faire attention ?

Assurance crédit conso, définition et portée

Même si légalement rien ne vous oblige à souscrire une assurance, les établissements de crédit en font une condition à la souscription d’un crédit à la consommation. Cette assurance est une garantie destinée à couvrir les cas d’imprévus : décès, maladie, accident et chômage. Si les différents scénarios précédemment cités venaient à survenir, c’est l’assurance qui prendra en charge les mensualités à votre place.

Les différentes formules d’assurance crédit consommation

Les différentes formules concernent les imprévus sus cités, le décès, la perte totale d’autonomie, l’incapacité temporaire et enfin la perte d’emploi. Pour le décès, l’assurance permet de mettre à l’abri la famille du défunt. En cas d’accident causant une perte totale d’autonomie, l’assurance prend en charge les mensualités restantes au même titre qu’un décès.

Trouvez une assurance de prêt pas cher Devis gratuit & sans engagement

Pour une perte partielle de validité, après une longue maladie ou un accident, la couverture est fonction des termes du contrat. Elle peut couvrir toute la durée de l’invalidité ou une partie seulement. Il en est de même en cas de chômage. La couverture peut être limitée à quelques mois, le temps jugé normal pour une personne valide de retrouver un emploi.

Le risque aggravé, qu’est-ce que c’est ?

Avant de souscrire une assurance crédit conso, l’assureur vous soumet à un questionnaire sur votre état de santé et votre situation professionnelle. Les personnes présentant un risque aggravé, avec une pathologie héréditaire ou des problèmes cardiaques par exemple, sont considérées comme des personnes à risque aggravé. Si les assureurs refusaient d’assurer ces personnes, depuis 2006, un dispositif spécial a été mis en place, la convention AERAS qui permet aux personnes même à risque aggravé de souscrire une assurance prêt sous certaines conditions : que le prêt n’excède pas 4 ans avec un capital maximal de 17000€ (une déclaration sur l’honneur doit être fournie sur le non cumul de prêt pouvant excéder 17000€), que l’emprunteur ait au moins 50ans au moment de la souscription.

Sachez enfin que si vous n’êtes pas satisfait de votre contrat d’assurance, vous avez la possibilité de changer d’assureur au cours de la première année.